Conseils pour faire construire sa piscine couverte

piscine couverte

Vous rêvez d’avoir une piscine et de pouvoir vous y baigner toute l’année, que ce soit pour nager ou simplement vous détendre ? Vous devrez donc envisager de l’installer en zone couverte. Alliant confort et esthétisme cette solution est en même temps personnalisable à souhait. Bien qu’étant le rêve de nombreuses personnes, un tel aménagement n’est pas pour autant si simple. Outre les aspects purement techniques, il y a également des choix à faire concernant les matériaux et l’implantation. Ces quelques conseils vous permettront de réaliser le meilleur investissement.

Piscines d’intérieur : choisir les matériaux adaptés

Bien qu’une piscine extérieure classique soit très répandue, la version en intérieur a su imposer sa place sur le marché, offrant aux utilisateurs la possibilité de se baigner tout au long de l’année quel que soit le temps. Une piscine couverte peut faire partie intégrante de votre maison ou conçue en extension de celle-ci. Il existe différents types de bassins. La version autoportante, fabriquée en PVC peut être mise en place à n’importe quel endroit et peut se replier lorsque vous ne l’utilisez plus. Très économique, elle n’est cependant pas idéale pour une installation permanente.

Les modèles en kits sont légèrement plus coûteux mais sont plus solides. Si vous n’avez pas de contraintes d’espaces, vous pouvez opter pour cette solution. Il y a aussi les versions à coque, ultrarésistantes mais dont les dimensions sont généralement standards. Une autre solution consiste à réaliser un bassin en béton, notamment si vous avez besoin de faire du sur-mesure. Le béton peut être recouvert de bâche ou carrelé. Dans tous les cas, les travaux relèvent des compétences d’un véritable professionnel. Pour avoir une idée de prix, cliquez sur ce lien. Un tel projet nécessite une longue réflexion, car il faut une étude minutieuse des fondations et du concept d’aménagement.

Différents types d’abris pour une piscine couverte

La construction de piscine couverte consiste naturellement à installer un abri pour protéger le bassin. Sur le marché, vous trouverez une multitude de modèles d’abris. Le choix repose non seulement sur les matériaux, mais aussi sur le type de structure et la taille.

Pour la matière, le constructeur vous proposera du bois, de l’acier ou de l’aluminium. La première option est souvent privilégiée pour l’aspect esthétique. Si vous avez besoin de structure résistante à la rouille, vous devez vous tourner vers l’aluminium. Quant à l’acier, il est généralement choisi pour sa résistance. 

Concernant les dimensions, cela dépend de la façon dont vous voulez aménager votre zone de baignade. Si vous souhaitez disposer des transats autour de la piscine, il vous faut un abri en hauteur (2 à 3 mètres). Il existe aussi des abris semi-hauts de deux mètres au plus, mais il y aura des contraintes de circulation autour du bassin.

Choisir l’implantation de votre piscine d’intérieur

Un constructeur de piscine vous dira toujours qu’il n’est pas possible d’implanter le bassin n’importe où. Dans l’idéal, vous devez choisir une pièce dédiée dans votre maison car il y a la piscine en elle-même et les équipements associés. En effet, il faut prévoir des rangements, un local technique, un déshumidifier et un système de ventilation adapté.

Par ailleurs, vous devez privilégier des zones éloignées des pièces à vivre, car la machinerie est parfois très bruyante et les produits d’entretien peuvent dégager une odeur désagréable.

N’oubliez pas que votre zone de baignade est un lieu où l’humidité sera permanente à cause du volume d’eau qui s’y trouve. Il est ainsi primordial de choisir des revêtements anticorrosion, une isolation thermique optimale et des matériaux qui résistent à l’humidité.

Pour l’accès, mieux vaut qu’il soit possible en extérieur plutôt que depuis l’intérieur. Pensez aussi à une conception d’éclairage qui permettra de vous baigner agréablement à toute heure, en utilisant un maximum de lumière naturelle.

Bassin d’intérieur : l’installation proprement dite

Pour des versions en kit ou en PVC, le constructeur n’aura pas besoin de réaliser des travaux de grande envergure, car il s’agit de piscine hors sol. En revanche, pour un bassin enterré, vous devez vous rapprocher d’un véritable pisciniste. Ce dernier fera une étude de sol sur le lieu d’implantation afin d’éviter la déstabilisation des fondations. Il veillera aussi à ce qu’il soit possible d’installer la ventilation et un système d’insonorisation approprié. La première étape de la construction consiste aux études de la pièce et des plans. Avec le professionnel, vous allez réfléchir sur les modalités d’agencement et vous pencher sur les problèmes techniques tout en tenant compte de la décoration. Une fois que les plans sont figés, il est temps de passer aux procédures administratives. En effet, selon la taille et les techniques choisies, vous serez amené à faire une demande de permis auprès de votre commune. Concernant les tarifs, les éléments qui interviennent sont les dimensions, le type de piscine, la couverture, la forme, le confort de nage et les finitions.

Enfin, sachez que les travaux peuvent durer plusieurs semaines, en fonction de l’installation envisagée.

Dépannage de vitres cassées à Nice
Trouver des experts du verre et du miroir en Suisse